• bandeau_mdlc1
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Croisière idyllique par les canaux
 
 
Recherche
Recherche
Nouveautés du site
(depuis 20 jours)
Articles
NOUVELLES

WEEK-END à NIEUWPORT
les 07 & 08 octobre 2017

cliquez ici

Mardi 30 avril 2013. Départ de Dunkerque. Comme prévu, nous démarrons à 8h30 et sommes à notre 1ère écluse automatique.
 
Un  boîtier descend le long du mur et nous devons actionner la fermeture des portes. Bouton noir, bouton rouge, bonne question ? Hélas  nous nous trompons et l'écluse se rebiffe. Salopette bleue, pas cadencé et grand sourire des 3 éclusiers !
<< Alors on s'énerve les amis, c'est comme le fût du canon, il faut attendre un certain temps n'est-ce pas ! >>
 
Nous arrivons à la seconde écluse où nous devons patienter 1h30. Il fait froid, le vent est NE piquant. En début d'après-midi, nous sommes à Arques qui sera la seule halte nautique ouverte en mai sur notre parcours.
 
Mercredi 1er mai. Le soleil est présent, c'est une journée de repos et de shopping. Les écluses sont fermées sur toute la France, fête du travail oblige.
 
Jeudi 2 mai. Départ 8h pour notre 3ème écluse de Flandre. Quelques mètres plus loin les Fontinelles avec bollards flottants, le pied. Il fait toujours très froid. Notre point de chute étant Beuvry, nous accélérons la nav. Hélas, il n'y a pas d'électricité d’où, pas de chauffage, éclairage etc....
 
Vendredi 3 mai. En route pour Courcelles-Lès-Lens avec notre 5ème écluse Guinchy. Aurons simplement du courant et cela après avoir bidouillé la borne électrique (je sais......à ne pas faire). Cela fait en tout une septantaine de km pour la journée.
 
Samedi 4 mai. Dès lors, nous décidons de continuer notre trip via le canal de Saint Quentin. Plus touristique, il devrait en principe nous offrir commodité, haltes sympas et confort ; reste à voir.
 
Dimanche 5 mai. Déjà la première écluse se présente devant nous. Euréka ! Tout fonctionne normalement : rouge tu attends, rouge et vert tu te prépares, vert tu fonces comme une "bête" avant que les portes ne se referment. Ouf !
C'était trop beau. Nous voici à présent dans la 3ème.
 
Telles les chutes du Niagara, le débit non contrôlé malmène notre embarcation d'un bord sur l'autre et nous devons lâcher les amarres si  nous voulons garder nos mains pour la suite du voyage. Le niveau atteint, pas de marche avant, pas de marche arrière, pourtant le moteur tourne normalement.
 
La cause est vite trouvée : la clavette d'entraînement de l'arbre est sectionnée.
A nous maintenant de dénicher un mécano. Il n'y en a  pas sur Cambrai. Oh désespoir, la solution sera toutefois trouvée grâce à la gentillesse d'un épicier marocain  dont le cousin est mécano. : <<Ca te fera 20 euros mon frère, je lui en donne 50 de bon cœur. >>
                           
Lundi 6 mai. La halte de Cambrai est encore fermée pour cause de travaux. Nous en avons plein........    Nous n'irons pas vers la grande bleue. Le retour est programmé vers Seneffe.
 
Mardi 7 mai. Chemin du retour. Escale prévue Mortagne du Nord. Superbe halte : conduites d'eau arrachées, électricité vandalisée mais un quai de toute beauté. La nuit sera glaciale et les vivres viennent à manquer. Ce sera de la mayonnaise en guise de beurre.
 
Mardi 8 mai. Direction Péronnes avec  détour vers Antoing  où une péniche fait office de station service. Nous devrons très vite déchanter : la pompe est HS. Jerrycans en mains, nous effectuerons quatre allers-retours pour nous approvisionner en carburant.
La mayo c'est fini, il y a un Lidl juste à côté. Le moral est en hausse et en fin de journée nous accostons au club nautique de Péronnes. Impec, bon accueil, bonne douche et bon resto. Qu'on est bien chez nous !
 
Mercredi 9 mai. Départ différé pour cause de compétition kayaks au niveau de Blaton. Repos et balade sont au menu.
 
Jeudi 10 mai. Petit crachin dès le lever mais nous serons bientôt à Mons. La nav se déroule normalement quand tout à coup, à 3 km du grand large, un plastique en décide autrement. Vitesse en chute libre, c'est à nouveau la galère. Trop froid pour plonger sans combinaison néoprène, nous ferons appel à  un plongeur professionnel membre du SNEF.
 
 
Vendredi11 mai.
Cette fois, s’en est trop, je vais "péter les plombs. J'abandonne mari, boat et tout ce qui va avec et rentre à la maison  subito presto. .Et ce sera notre ami R2J qui terminera ce périple jusqu'au club.
 
Conclusion : la vie féminine c'est pas mal non plus !

                                                                                               
Christiane, du voilier "JC"
 

 


Date de création : 16/12/2013 ¤ 09:32
Dernière modification : 19/12/2013 ¤ 15:40
Catégorie : - Récits...
Page lue 3567 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  477160 visiteurs
  10 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 204 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
La Lettre des MDLC
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
121 Abonnés