• bandeau_mdlc1
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Croisière Nordique 2017 (1)
 
 
Recherche
Recherche
Nouveautés du site
(depuis 20 jours)

Jeudi 8 juin – Après 2 jours de patience au port (pendant qu’une violente tempête ravage toute la mer du Nord !), nous quittons Wolphaartsdijk ce matin vers 7h45 pour une croisière nordique sur Shenandoah. Notre première étape nous mènera à l’écluse de Goeree (sortie vers la mer) car l’écluse du Roompot (plus proche) est fermée pour entretient. Une grosse averse nous arrose, tandis que le vent, fatigué d’avoir soufflé si fort pendant deux jours, n’est pas encore levé.  Il se réveille lorsque nous sortons de l’écluse du Volkerak, ce qui nous permet de rejoindre le port de Stellendam (en face de l’écluse de Goeree) à la voile. L’après midi reste sec et quelques rayons de soleil nous accompagnent.

Vendredi 9 juin – Le jour se lève sur un ciel gris, nuancé de noir. La fine pluie qui commence à tomber à notre petit lever se transforme rapidement en averse orageuse. Nous attendons la fin du déluge pour passer l’écluse vers 10h30 et empruntons (teuf teuf teuf) le long chenal sinueux qui contourne les bancs de sable vers le sud, contre vent, vagues et courant. Au bout du chenal, nous remettons cap au Nord, déroulons le génois, et, après l’embouchure de la Meuse (sortie du port de Rotterdam), nous éteignons le moteur pour entamer un bord de 34 milles, au soleil, tirés par le génois, poussés par le courant et bercés  par la houle (ou lessivés, selon le point de vue). En 4 heures, nous atteignons Ijmuiden, et nous amarrons à la marina vers 19h.

Samedi 10 juin – Nous quittons Ijmuiden vers 9h, en espérant une belle journée de voile. Malheureusement, le vent ne suffit pas à faire avancer le bateau assez vite pour rallier notre destination : l’île de Texel. La mer, elle, n’est pas encore vraiment calmée. Nous nous rabattons sur le moteur, assisté de la grand’voile. Le temps reste sec, mais assez froid, surtout à la barre. Nous accostons dans le port d’Oudeschild peu après 16h30 (photo 1). Nous voilà dans les îles de Frise !

1_-_Oudeschild_-_Le_port.JPG

Dimanche 11 juin – En navigation, on ne part pas à l’heure qu’on veut, surtout pas dans les Wadden (étendue d’eau peu profonde, entre les îles de Frise et la côte, où se déplacent lentement une multitude de bancs de sable, au gré des courants) : pour nous, le départ est à 7h ce matin. Le vent se lève doucement. Après quelques tranches de cramique et deux cafés, nous pouvons hisser les voiles et faire taire le moteur. Du près bon plein, nous passons par toutes les allures de voile, pour terminer par le « boontjes » (passe de Kornwerderzand à Harlingen), les voiles en ciseaux ; un petit coup de crème solaire vient parfaire notre bonheur. Nous affalons devant le port de Harlingen vers 11h. Nous passons l’écluse vers les canaux de Frise et nous amarrons à la marina intérieure vers 11h45 (photo 2). En effet, on annonce un nouveau coup de vent, l’étape de demain se fera par les canaux.

2_-_Harlingen_-_Le_port.JPG

Lundi 12 juin – Les 21 ponts qui nous séparent de Lauwersoog (notre prochaine étape) nous incitent à larguer les amarres à 6h30. Nous traversons la moitié de la Frise, d’ouest en est, sous une alternance de passages nuageux et d’éclaircies ; le temps est froid et venteux. Nous passons Leeuwarden (6 ponts) (photo 3) en moins d’une heure et nous nous arrêtons à Dokkum de 12h à 13h (les operateurs des ponts mangent aussi). Nous entamons la traversée du Lauwersmeer vers 14h30, avec un vent variant de 15 à 30 nœuds, pour finalement nous amarrer dans le port intérieur de Lauwersoog vers 15h30.

3_-_Leewarden_-_La_tour_pencheee.JPG

Mardi 13 juin – Partir à 5h du matin (heure optimale pour les courants), après une nuit agitée dans le port extérieur (l’écluse de sortie n’ouvre qu’à 7 h), pour affronter une mer formée (le vent a encore soufflé une partie de la nuit) et arriver à Norderney le jour de fermeture du restaurant : vous considérez ça comme des vacances, vous ? Et bien, nous non plus. Le programme s’est transformé en jour de repos à Lauwersoog, avec une petite activité d’entretient du bateau dans la matinée, pour ne pas perdre la forme. En début d’après midi, nous déplaçons le bateau vers la marina extérieure, et faisons un petit tour dans le port de pêche.

Mercredi 14 juin – Nous nous levons sous un ciel bleu ; le soleil nacre l’éolienne de reflets rosés. Nous larguons les amarres à 5h50, pour profiter des courants. Le vent est pratiquement nul et la mer peu agitée : pas de voile aujourd’hui. Vers 8h30, nous croisons l’estuaire de l’Ems et envoyons le pavillon de courtoisie Allemand. A l’approche de Norderney, nous empruntons le Schluchter (petit chenal permettant d’entrer au port à marée haute par l’ouest), de nouveau praticable cette année, et accostons à la marina à 13h40 pour une après-midi de farniente ensoleillée.


Date de création : 27/06/2017 ¤ 09:41
Catégorie : -
Page lue 320 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  486618 visiteurs
  12 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 206 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
La Lettre des MDLC
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
123 Abonnés