• bandeau_mdlc1
Vous êtes ici :   ACCUEIL » SHENANDOAH EN NORVEGE/ ETE 2016_2
 
 
Recherche
Recherche
Nouveautés du site
(depuis 20 jours)
Articles
NOUVELLES

WEEK-END à NIEUWPORT
les 07 & 08 octobre 2017

cliquez ici

SHENANDOAH EN NORVEGE/ ETE 2016

Chapitre 2

cool

Dimanche 5 juin – Nous sortons du port de Oudeschild à 7h30 précises, pour rejoindre Vlieland par la passe « Scheurrak », qui n’est navigable qu’à marée haute (comme souvent dans les Wadden !). Nous atteignons l’entrée de la passe sous génois seul, à une vitesse de 8 nœuds (avec l’aide du courant), mais la direction du vent nous interdit de continuer à la voile. Le balisage est excellent, nous atteignons le passage le moins profond vers 9h30, exactement à marée haute, en gardant près de 1 m d’eau sous la quille.  Nous rejoignons ensuite le chenal principal, et croisons une nuée de vieux gréements, toutes voiles déployées et brillantes au soleil. Nous amarrons au port de Vlieland (notre île préférée) vers 12h30, pour une après-midi de repos ensoleillé.

Lundi 6 juin – Shenandoah se glisse discrètement hors du port de Vlieland un peu avant 7h, pour prendre le large. Nous croisons quelques nuages noirs qui s’envolent vers la terre. Dès la sortie du chenal entre Vlieland et Terschelling, nous constatons que … le vent vient de face ; nous avançons au moteur. Le soleil joue à cache-cache avec les nuages blancs, et gagne définitivement la partie vers midi. Le vent adonne un peu, et nous pouvons dérouler le génois qui stabilise le bateau et nous fait gagner un nœud. Nous traversons l’Ems et la frontière allemande, et arrivons à Borkum vers 20h, après 72 milles de navigation.

Mardi 7 juin – Jour de repos à Borkum (après la longue navigation de la veille). Nous joignons la seule ville de l’île en autobus, pour nous promener dans les rues animées, et arpenter la digue jusqu’au kiosk à musique. Sur la plage, les touristes profitent de cette belle journée chaude et ensoleillée pour se faire bronzer dans les « strandkorven », ces paniers de plage typiquement allemands ; par contre, les candidats baigneurs ne mouillent que leurs pieds.  De nombreux vélos circulent dans toute l’île, tandis que le petit train touristique multicolore va et vient entre le port et la ville, où il embarque ou débarque ses passagers en plein centre. Nous profitons de notre escapade pour faire quelques provisions.

Mercredi 8 juin – Nous quittons Borkum vers 7h et descendons l’Ems, très agité ce matin, ce qui nous empêche un peu de digérer notre petit déjeuner très matinal. Nous tirons un bord de deux heures vers le large pour éviter les bancs de sables qui s’étirent au nord des îles de Borkum et Juist. Lorsque nous virons enfin vers l’est, la mer se calme un peu, et nous pouvons comme hier dérouler le génois pour stabiliser le bateau. Le ciel est uniformément gris, et il fait froid. A l’approche de l’ïle de Norderney, nous constatons que le chenal d’entrée principal a été substantiellement déplacé depuis notre dernière visite, il y a 2 ans, tandis que le chenal secondaire est carrément supprimé, vu l’ensablement (ça, on le savait, grâce à l’update du guide nautique) ; nous avons un peu de peine à trouver la première balise, puis nous contournons l’île en suivant sagement les petites balises rouges et vertes. Nous amarrons au port de Norderney vers 13h30.

Jeudi 9 juin – Matinée zen à bord de Shenandoah, le coup de vent du Nord sensé passer cette nuit a oublié de se calmer, et le ciel reste couvert. L’après-midi, nous enfourchons nos vélos pour nous rendre en ville (la seule de l’île), et embarquons dans le petit train qui fait le « tour de l’île ». Norderney est couverte de dunes, fragilisées par les terriers de lapins, et donc interdites au public. Une seule route et une multitude de pistes cyclables serpentent à travers les dunes, tandis que quelques chemins de promenades en planches permettent de joindre les plages et les points d’intérêt. La route est surtout fréquentée par les vélos (les voitures des touristes n’ayant droit qu’à deux heures de circulation par voyage), quelques autobus, et le petit train. Nous faisons une halte près de la plus grande plage au Nord de l’île, que nous découvrons après avoir franchi la haute dune qui la cache de la route. De retour en ville, nous dégustons une bière allemande sur une terrasse ensoleillée, mais la température ne dépasse pas 15° et nous supportons bien notre polaire.

Vendredi 10 juin – Deuxième jour de repos à Norderney, pour éviter le vent et surtout les vagues d’1m70 de face, tandis que la météo nous promet un vent de secteur sud pour demain. Le soleil est toujours au rendez-vous, et les 15° de température aussi. Conditions idéales pour découvrir, à vélo,  les pistes cyclables qui sillonnent les dunes et escalader, à pied, les chemins de planche qui mènent à de splendides points de vue.


Date de création : 21/06/2016 ¤ 10:07
Catégorie : -
Page lue 1051 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  477162 visiteurs
  10 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 204 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
La Lettre des MDLC
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
121 Abonnés